Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par jean claude Dosseto

la petite video explicative à ne pas louper .

L'hygiénisme est l'art de se nourrir et de se soigner en harmonie avec les lois de la nature et par la bonne connaissance des aliments spécifiques à l'espèce humaine.

L’Hygiénisme est une conception simple et révolutionnaire de la santé, née aux États-unis au début du 19ème siècle, à l'initiative de médecins dissidents. Ses principes ont été affinés au 20ème siècle grâce au travail magistral du Dr Herbert Shelton (Dr en biologie et en philosophie) qui a fait de toutes les connaissances scientifiques éparses une magnifique synthèse des lois de la vie.

Cette conception est révolutionnaire au sens noble du terme parce qu'elle est aux antipodes des modes de pensée habituels, lesquels ont engendré la diversité extraordinaire des systèmes médicaux. L’Hygiénisme, au contraire, nous enseigne la vanité de la recherche ou de l'utilisation de remèdes ou toutes sortes de thérapies.

L'hygiénisme nous permet de comprendre que: Tout est régi par des lois naturelles. D'où l'importance de connaître les lois de la vie et celles qui régissent l'espèce humaine en particulier.

Dans la fabuleuse organisation de la vie interne cellulaire, il n'y a pas de place pour le hasard. En d'autres termes la théorie fataliste des microbes, virus, est une nouvelle démonologie insensée. Quant à la vaccination, elle est une nouvelle absolution illusoire. Notre organisme, et lui seul, possède la prérogative de nous sortir du désordre (maladie) par son propre pouvoir d'auto guérison sous réserve que l'on supprime l'origine du déséquilibre.

Il existe un lien de continuité et d'évolution entre les différents états pathologiques: aigus, chroniques et de dégénérescence. Contrairement à la médecine officielle qui traite les symptômes, L’Hygiénisme nous dit : supprimer la cause et l'effet disparaîtra.

L’hygiénisme est donc un enseignement tiré directement de la vie, par l'observation de ses Lois. C'est le plus précieux bagage culturel auquel un homme sain d'esprit puisse rêver, car il permet de vivre libre et autonome de l'enfance jusqu'au soir de la vie. En un mot, c'est un véritable art de vivre.

L'Hygiénisme enseigne les principes de base pour tous, mais chacun doit doser chaque facteur de santé selon son propre pouvoir d'assimilation pour devenir ainsi l'artisan de sa santé.

Pour en savoir plus : Télécharger gratuitement "Le petit guide de découverte de l'hygiénisme" en pdf sur la page d'accueil du site

A qui s'adresse l'hygiénisme?

L'hygiénisme tel qu'il est traité sur ce site et dans les ouvrages de la bibliographie ne s'adresse qu'aux populations des pays développés et non à celles du tiers-monde qui souffrent de problèmes totalement différents des nôtres. En effet, la faim et l'hygiène sont des phénomènes endémiques dans beaucoup de ces pays, alors qu'en occident personne ne souffre réellement de la faim et de manque d'hygiène.

Faut-il rechercher tout ce qui est naturel?

Pour commencer, quand on veut maintenir ou rétablir une santé perdue, il faut absolument refuser tout ce qui n'est pas naturel, c'est à dire tel que la Nature le présente. Donc, il faut refuser catégoriquement tout ce qui sort d'une usine, que ce soit un aliment ou un médicament.

Cela étant dit, il n'est pas question d'accepter tout ce qui vient de la Nature. En effet, tout ce qui est naturel n'est pas forcément bon pour l'organisme humain. L'homme n'est pas le seul animal sur terre. Il faut que le naturel ait un rapport normal à l'être humain, ce qui n'est pas toujours le cas.

Ainsi par exemple, parmi les milliers de plantes naturelles qui se rencontrent sur la terre, il y en a à peine quelques dizaines qui soient comestibles. Toutes les autres sont vénéneuses pour nous. Par contre, la belladone, qui est vénéneuse pour l'être humain, est parfaitement adaptée aux lapins. Ils peuvent ainsi en manger, la digérer et en profiter. Le tabac est naturel, comme la feuille de thé et la graine de cacao, mais leur amertume les rend toxiques pour nous. L'argile est naturelle, mais en tant qu'aliment, elle ne remplit pas la condition essentielle pour tout aliment, qui est d'être agréable au goût.

Du reste, c'est une substance inerte, morte, non biologique et non vivante. En tant que remède naturel, elle est inoffensive. Elle peut aider au drainage, par osmose, mais n'a pas de pouvoir curatif par elle-même. J'ai déjà expliqué ailleurs que les remèdes n'existent pas. Le seul remède, c'est la suppression de la cause. Le pouvoir curatif est la prérogative exclusive des cellules vivantes.

Albert Mosséri, présentation de l'auteur.

Né en 1925 au Caire (Egypte), d'origine syrienne et israélienne, l'auteur s'est trouvé engagé dans la recherche d'une santé qu'il avait perdue de bonne heure. Etudiant brillant en polytechnique, il fut obligé d'abandonner ses études supérieures par manque de concentration et de clarté d'esprit. C'est ainsi qu'il fut amené à rejeter la médecine, impuissante à le guérir. Il découvrit une multitude de médecines douces. Doté d'un esprit cartésien et d'une formation scientifique, il entreprit une étude comparative de toutes les méthodes naturelles, mais avant tout d'en rechercher les bases physiologiques. C'est ainsi qu'il rejeta la naturopathie et adopta l'Hygiénisme, terme qu'il inventa.

Dans ce cheminement, il étudia dans toutes les langues qu'il connaît, des auteurs anglais, américains, français, russes, arabes, hindous. Il partit en 1949 durant 6 mois en Inde sans pouvoir rencontrer le grand naturopathe, Gandhi, qui venait malheureusement d'être assassiné peu après. Ses maîtres sont l'hygiéniste écossais J. C. Thomson d'Edinbourg, ainsi que le savant américain le Dr H. M. Shelton.

Pourquoi l'auteur a-t-il opté pour l'Hygiénisme au lieu des médecines douces? Parce qu'il a trouvé celles-ci basées sur la même philosophie de la médecine, qui est de combattre les symptômes, en utilisant, il est vrai, des moyens naturels.

En 1961, l'auteur, industriel en bonneterie, vint s'installer en France pour se consacrer entièrement à la propagation de l'Hygiénisme. Il écrivit de nombreux ouvrages, fonda une maison de cure où les causeries était quotidiennes (certaines ont été enregistré, disponnible maintenant en version MP3 en téléchargement sur ce site, ou sur CD/DVD). Il soigna par la cure hydrique (le jeûne) plus de 4000 malades de tout genre, dont de très nombreux malades très graves.

Décédé en 2013, sa santé a toujours été radieuse, il fut le rédacteur de la revue bimestriel "Les hygiénistes", puis "Le bon guide de L'Hygiénisme" et de nombreux ouvrages parus entre 1956 et 2010.

 

Jean-Claude Dosseto Naturopathe Nutritionniste Hygiéniste 

13008 Marseille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

elhadji 16/10/2018 18:20

Intresant