Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par jean claude Dosseto

La théorie d'élimination ou de détoxication.

La théorie d'élimination ou de détoxication.

Je voudrais vous parlé de la théorie d’élimination car de nos jours les cures et autres procédés de détox sont à la mode et font parties des préoccupations premières pour beaucoup de gens qui voudraient par l’élimination des déchets stockés dans le corps revenir à un état de santé satisfaisant, mais dans le processus d'élimination on peut observer deux possibilités qui sont liés à la capacité d'élimination des émonctoires que sont les reins, le foie, le colon, l'intestin grêle, l'estomac, la peau, les bronches, la muqueuse de la sphère ORL ( partie supérieure du corps, tête ), vous allez me dire que habituellement sont cités dans les émonctoires les intestins, les poumons, les reins, la peau, c'est vrais mais c'est très réducteur en fait car les organes cités au dessus et qui n'apparaissent jamais ont une importance capitale dans l’élimination des déchets, il serait trop long de cité leurs actions sur l'élimination des déchets, je me suis basés pour faire cet article sur les travaux de Jean Seignalet et Guy Claude Burger qui a développer l'instinctothérapie dans les années 1990 mais qui à aussi eu beaucoup de problèmes avec la justice, mais cela n'invalide pas ses travaux sur l'alimentation bref, revenons à cette théorie d'élimination on alors observer deux phénomènes dans le processus d'élimination le premier une élimination physiologiques et l'élimination pathologique .

Le processus d'élimination physiologique a lieu quand les molécules dont il faut se débarrasser sont peu abondantes et que les globules blancs qui les véhicules sont peu nombreux , on peut alors parler d' élimination physiologique, quand est très faibles, elle va passer inaperçue,mais au dessus d'un certains seuil, elle déclenche des symptômes divers qu'il faut savoir reconnaître voici ce que l'on peut retrouver comme symptômes et qui sont dues au cheminement des déchets depuis leurs logement jusqu'aux émonctoires :

Des douleurs aux niveaux des articulations, des tendons, des muscles, des os.

Des céphalées (maux de tête) .

Un nervosisme ( déséquilibre du système nerveux, se traduisant par divers symptômes non spécifiques, psychiques tension psychique, irritabilité, troubles du sommeil, humeur subdépressive, aprosexie, etc. et d'allure organique (asthénie physique, douleurs diffuses).

Des moment de fatigues, sans doute liés à la perte d'énergie consommée par le processus d'épuration.

Un échauffement des oreilles ou l'ensemble du visage.

Des malaises ressemblant à ceux de la spasmophilie.

Une perte d'appétit transitoire, pouvant s'expliquer par un blocage temporaire du foie par les toxines .

Nous avons vu ici les symptômes du à l'acheminement des déchets, voici maintenant les symptômes liés à la sortie des déchets.

Hypersécrétion biliaire se traduisant par des selles trop liquides et vert foncé.

Hypersécrétion colique se traduisant par des selles trop liquides et marron clair.

Pellicules au niveau du cuir chevelu, des sourcils et autres zones pileuses.

Hyperkératose au niveau des pieds qui correspond à un épaississement de la partie la plus superficielle de l'épiderme générant cors, œil de perdrix et durillons.

Hypersécrétion nasale, avec écoulement antérieurs et postérieurs.

Hypersécrétion trachéale, se marquant par une toux fréquente et une expectoration modérée.

Hypersécrétion gastrique, s'accompagnant de brûlures d'estomac, avec parfois reflux gastro-œsophagien.

Voici tous les symptômes que l'on peut observer lors de l'élimination physiologique mais qui se produit rarement chez les personnes qui ont une alimentation moderne, trop cuite et de type industrielle qui bloque ces processus d 'élimination. Ces processus d'élimination peuvent durer quelques semaines, quelques mois, voir plusieurs années.

Voici maintenant le processus d'élimination pathologique qui elle est responsable de nombreuses maladies au niveau de divers émonctoires, celle ci apparaît lorsque les molécules à éliminer sont trop importantes ce qui provoque un réaction de défense de l'organisme par la production massive de globule blanc et qui provoque l'inflammation de l'organe concerné et qui ont pour conséquence l apparition de maladies comme :

Au niveau du tube digestif : colite, colite lymphocytaire, colite collagène, maladie de Crohn, gastrite et duodénite.

Au niveau de la peau : acné, certains eczémas, psoriasis.

Au niveau des bronches : bronchite chronique et asthme.

Au niveau des muqueuses auditives, buccale, nasale, pharyngée, laryngée, conjonctivale : otite, angine, sinusite, rhumes des foins, rhinite chronique, œdème de Quincke, conjonctivite allergique, aphtes, maladies de Behçet .

Cette théorie de l'élimination propose une explication plausible pour le développement de diverses maladies, considérées jusqu'à présent comme mystérieuse ou fataliste.

L'alimentation vivante est la seule thérapie vraiment efficace pour revenir à une élimination physiologique et non pathologique .

J 'espères que cet article vous sera utile et que par celui ci vous pourrez mieux décrypter les symptômes que vous vivez et qui parfois nous inquiètes à tord .

Jean- claude Dosseto : Naturopathe / nutritionniste

contact : jeandosseto@gmail.com

GSM : 0494 10 88 26

BRUXELLES/ MARSEILLE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article