Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par jean claude Dosseto

 

L'Eau, Fruits, Framboises, Bleuets

Notion sur l'équilibre acido-basique

Beaucoup d'articles sur l'acido basique, mais personne ne parle de proportion, quelle proportion d'aliments acidifiants et basifiants devons consommer, pour un bon équilibre acido basique, dans cet article je vous donne les proportions de façons générales et qui sont à adapté en fonction du terrain de la personne.

Dans les conditions normales, notre organisme présente une légère alcalinité. Mais aujourd’hui, un excès d’alimentation industrialisée ou mal équilibrée favorise un état d’acidité de l’organismes plus ou moins marqué. Près de 80% de notre alimentation moderne a un effet acidifiant et seulement 20% un effet alcalinisant.

Un déséquilibre acide base peut être à l’origine de :

• Douleurs musculaires et articulaires,

• Sensibilité aux infections,

• Déchaussement dentaire,

• Troubles digestifs,

• Mycoses,

• Calculs rénaux,

• Maux de tête;

• Manque d'énergie et fatigue

• Insomnie,

• Sécheresse de la peau;

• Des ongles et cheveux cassants,

• Troubles du système nerveux ...

la santé est un équilibre instable qui doit être reconquis sans cesse.

Il se manifeste de multiples façons, entre le repos et l'activité, entre les besoins du corps et les aliment consommés, entre la production et l'élimination de toxines, mais dans un subtil équilibre entre les acides présents dans notre corps et les bases. La base étant l'opposé de l'acide.

Les acides sont produits par le corps lors de la digestion et au niveau cellulaire.

Les aliments qui ont un goût acide comme le citron ne produise pas plus d'acide après digestion, le corps dans la majorité des cas le métabolisera en substance basique, comme tous les aliments qui contiennent de nombreux acides seront métabolisés en substance basique, les fruits par exemple.

Si la quantité d'aliments acides est bien contrebalancée par l'apport d'éléments alcalins les acides seront neutralisés par contre si cette neutralisation des acides ne se fait pas pour différentes raisons, les acides pénètrent dans le sang et les minéraux alcalins ou basiques seront prélevés alors dans les tissus pour rétablir l'équilibre au détriment de la structure de nos tissus bien évidement, les acides s'accumulent dans les tissus conjonctifs, les articulations, les muscles sont les premiers tissus touchés par se phénomène acide, qui se nomme l’acidose tissulaire.

Les autres causes productrice d'acidité sont : le stress, les pollutions électromagnétique, polluants chimiques, le tabac, l'alcool, la sédentarité, le surmenage physique, l'alimentation transformés, le manque de sommeil, la prise de médicaments.

Tout déséquilibre que se soit du coté acide ou du coté basique nous éloigne de la santé et engendre des troubles organiques.

Le ph sanguin qui permet un fonctionnement optimal du corps est de 7,3/ 7,4 ,en gros pour faire très court de 7.4 à 7.3 c'est le ph normal en dessous c'est l'acidose et au dessus de 7.4 c'est l'alcalose.( p = puissance, h = hydrogènes, ph = la puissance à libérer de l’hydrogène), dans le cas d'acidose au niveau du sang on parle d'acidose métabolique qui est différent de la l'acidose tissulaire.

De 0 à 7 c'est acide, 7 à 14 c'est alcalin.

Il y a donc des ph très différents dans chaque zone du corps exemple: ph de la peau 5,2, ph de l'estomac est de 2, ph de l'intestin grêle est de 6, le ph du colon est de 8 ............

Il existe donc un terrain organique idéal qui permet un fonctionnement optimum de nos organes. pour les cellules et les différents organes du corps humains.

Pour les organes et les cellules du corps l'environnement ou le terrain est constitué par les liquides organiques que sont le sang, la lymphe et les sérums cellulaire qui à eux trois représente 70% de notre pois corporel.

Les liquides organique sont pour les cellules ce que la terre est pour la plante.

De la composition des liquides organiques, ou terrain organique, dépend la possibilité pour les cellules de fonctionner correctement.

Ceci implique que chaque modification de la composition idéale du terrain éloigne le corps de l'état de santé, plus les modifications sont importante, plus le dérèglement et les maladies seront graves.

De manière générale le terrain peut se modifier soit en se carençant, soit en se surchargeant, les deux cas peuvent aussi coexister.

Un terrain carencé n'offre pas aux cellules les substances qui leurs sont nécessaires. Qu'il s’agisse de vitamines, de minéraux, d'oligo éléments et autres, il manque à la cellule ce qu'il faudrait pour réaliser son travail, suivant l’ampleur l’activité cellulaire et ralentie, diminué, ou s’arrête complètement.

Dans le cas de surcharge les produits excédentaires s'accumulent comme les toxiques, toxines, microbes,parasites.

La surcharge en toxines provoque de graves dommages à l'organisme, les liquides organiques qui charrient des déchets s 'épaississent et circules de plus en plus difficilement, les cellules étouffent sous les toxines et ne peuvent plus poursuivre normalement leur activité, a cela s'ajoutent les lésions causées aux tissus par l’agressivité des déchets, les toxines de manière générale enflamment et détruisent les tissus.

Plus le terrain se dégrade plus les troubles augmentent et vice vers sa, plus le terrain revient à la normale, plus les troubles s'atténuent.

Toutes les maladies ne sont que l'expression de déficiences de terrains varies. Parmi les nombreux terrains morbides existants, celui que l'on retrouve dans tous les cas c'est le terrain acide, Hippocrate disait déjà « certainement l'acide est il le plus nuisible des tous les états des humeurs » les humeurs à l'époque désignée la lymphe.

Le docteur Paul Carton disait « l'incapacité métabolique des acides est la source, à peu prés ignorés des classiques, d'une foule d'affections anémiantes, décalcifiantes, corrosives, et secondairement infectieuses. »

LE TRAITEMENT DES MALADIES PASSE PAR LE TRAITEMENT DU TERRAIN QUI LEURS A PERMIS D' ÉCLORE .

On observe que la présence d'acide dans l'organisme est normale mais jusqu'à un certain seuil, il s'agit d'une quantité que le corps peut neutraliser et éliminer facilement et sur se point chacun de nous est différent et le seuil n'est pas franchement déterminé.

La présence d'acide devient pathologique lorsque la capacité a neutraliser et éliminer est dépassé, la capacité de neutralisations des acides peut être conditionnée par des carences en vitamines, oligo éléments, une faiblesse des émonctoires comme les reins et la peau et les intestins peuvent aussi être la cause d'accumulation des acides dans les tissus.

Il est vraiment capital lorsque l'on entame des démarches de retour à la santé, de s’assurer du bon fonctionnement des émonctoires et du systèmes nerveux, sa ce travail rien ne peut se faire sur le plan physiologique, pas d’amélioration ou très modeste de l’état de santé voir l'effet opposé, il faut bien comprendre que la plus part de nos maladies sont liées à des phénoménales d'engorgement, de trop plein, les déchets doivent impérativement sortir, la logique veut que les organes dédies à ce travail soit en état de fonctionnement et voir même très en forme car un travail colossal les attends,  d’où l'importance et j 'insiste vraiment dessus de dynamiser les émonctoires et le système nerveux et endocrinien à l'aide de plante adaptogènes.

TRAITER SEULEMENT LES SYMPTÔMES SANS MODIFIER LE TERRAIN, C'EST PRÉPARER DES RÉCIDIVES, DES AGGRAVATIONS, MAIS RAREMENT DES GUÉRISONS DURABLE.

L 'apport d'acides par l'alimentation et la production d'acide par le fonctionnement organique sont inévitable et certaines personnes se trouvent bien armées pour faire face aux acides et d'autres le sont beaucoup moins.

Ceux dont le système tampon fonctionne bien et qui ont des réserves minérales suffisantes brûlent aisément les excédents d'acides.Pour que leur terrain ce dégrade, les abus d'acides doivent être répétés souvent et depuis longtemps.

Le système tampon(tampon globulaire, tampon plasmique)  permet de maintenir le ph du sang à sa valeur physiologique obligatoire, lorsque le ph et modifier le corps puisse dans les substances minérales alcalines en réserve dans les autres organes : os, cartilage, dents etc...pour permettre le retour au ph normal.

La stabilité du Ph plasmatique implique l’existence de mécanismes de régulation:

1) un mécanisme instantané : les tampons du sang

a) système bicarbonate

b) système des protéines plasmatiques

c) système hémoglobine/oxyhémoglobine

d) système phosphate (reins)

2) un mécanisme rapide: la régulation pulmonaire (acide faibles)

La respiration permet en premier l'apport de O2, mais aussi l'élimination du CO2 produit par notre organisme, cela permet l’évacuation d'une parti des acides apportés par l'alimentation .

3) un mécanisme lent : la régulation rénale (acides forts)

Permet l'évacuation d'acides non volatils.

 

l'organisme traite les déchets acides par les poumons pour les acides faibles volatils et par les reins pour les acides forts non volatils. 

On comprend mieux que après des années de déminéralisation s'installe les problèmes d'arthrose, ostéoporose, les minéraux alcalin utilisé pour permettre l'équilibre et neutraliser les acides sont : le calcium, le sodium, le potassium, le magnésium, le cuivre, le fer, le zinc, le manganèse etc...

Ceux qui ont une faiblesse métabolique à l'égard des substances acides seront vite débordées en présence acide et au lieu d’être transformés elles restent sous forment acide. Certaines de ces personnes s'acidifient pour un rien.

L'acidification du terrain entraîne une déminéralisation qui entraîne une diminution des capacités de métabolisme et augmente encore plus le taux d'acidité c'est une spirale infernale qui se met en place, les personnes qui font des mono diètes avec des agrumes qui sont fort détoxifiant et qui n'ont pas les capacités métaboliques de traiter les acides des agrumes et la libérations de toxines se retrouvent encore une fois affaibli par la diminution de resserves minérales croyant bien faire en fait elles font l'inverse, en accélérant l'acidose, la déminéralisation, et l'on verra apparaître très rapidement des infections diverses.

Toute fois les personnes sujette à l'acidification peuvent vivre normalement et en bonne santé si elles adaptent leurs consommation d'acides et leurs capacités personnelles et seulement dans ce cas.

La connaissance des facteurs d'acidification est donc nécessaire, si elles veulent agir sur leur terrain.

Une personne qui souffre de troubles de déminéralisation par acidité doit savoir distinguer les aliments qui acidifierons leurs terrain et ceux qui au contraire contribueront à le rendre basiques.

Généralement les personnes sujettes à une insuffisance métabolique à l'égard des acides souffriront de plusieurs troubles comme : manque d'énergie, fatigue générale, état psychique fortement diminué comme la dépression, maux de têtes, caries dentaires et sensibilité dentaire, estomac et renvois acides, gastrite, ulcère, inflammations intestinales, irritation urinaire, goutte au nez, rhumes , bronchites, tendances allergique, peau sèche ou irritée, fissures crevasses, mycose, eczémas divers, crampes musculaire, lumbago, ostéoporose, tendinites calcifiantes, rhumatisme, arthrose, sciatique, hypotension, tendance à l'anémie, épuisement du système endocrinien, inflammation des voies génitales, sensibilité accrue à la douleur en général.

Les aliments acidifiants : (voir le tableau)

la viande, la volaille, charcuterie, extraits de poisson, de viande.

les œufs.

le fromage et produits laitiers.

les huiles raffinées ou hydrogénés .

les céréales, pain , pattes, et autres.

les légumineuses.

le sucre raffiné et dérivé .

les fruits oléagineux sauf l'amande.

le café, le thé, le cacao, l'alcool, les soda.

Les aliments alcalinisants :

Pommes de terre.

Les légumes verts, et légumes colorés ( sauf la tomate ).

Les fruits en général .

Les épices, condiments et herbes aromatiques.

Amandes et graines germés.

Je préconise de concevoir son assiette ou sa journée de repas avec 70% d'aliments basiques et 30 % d'aliments acidifiants.

La répartition des aliments est importante mais leur quantité également (règle des 70% alcalinisants, 30 % acidifiants).

1ère règle : Eviter d’associer protéines et féculents (exemple : poisson et riz, viande et pâtes, fromages et pain…) sans y ajouter une grande quantité de légumes verts.

2ème règle : Habituez-vous à choisir des légumes verts avec les viandes, un fruit et de la salade avec le fromage…

3ème règle : Si vous faites un écart, dans votre repas, compensez-le par une prise de légumes au repas suivant. Exemple : sandwich pris rapidement le midi, préparez-vous une soupe de légumes, le soir. Apportez à chaque fois que possible, des fruits et légumes dans vos repas

Une alimentation équilibrée devant apporter 70% d’aliments alcalinisants ou neutres pour 30 % d’aliments acidifiants. Si cet équilibre n’est pas respecté, il y aura acidification tissulaire.

 

       

       La bonne répartition alimentaire acide-base dans votre assiette

Tableau indicateur des aliments acidifiants et basiques, l'indice PRAL 

L'indice PRAL mesure le potentiel acidfiant ou alcalinisant des aliments. Les valeurs positives signalent un potentiel acidifiant, les valeurs négatives un potentiel alcalinisant. Si vous voulez en savoir plus sur le PRAL, ce qu'il recouvre, comment il est calculé et ses implications pour la santé;

Voir lanutrition.fr  https://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/le-potentiel-sante-des-aliments/aliments-acidifiants-et-basifiants/acidifiants-ou-alcalinisants-lindice-pral-de-80-aliments

 Autre facteurs acidifiants: Troubles digestifs, le stress chronique, la fatigue, le sport en excès, mais aussi l’activité intellectuelle trop importante, la sédentarité menant à une sous oxygénation.

Chez les personnes acidifiés, la déminéralisation n'est pas due à un apport insuffisant de minéraux par l'alimentation mais par le pillage des minéraux organiques utilisés pour neutraliser les acides excédentaires.

Pour que la reminéralisation se fasse, il faut déjà dans un premier temps arrêter le pillage des réserves minérales en contrôlant les apports d'acides et en neutralisant et éliminant ceux qui se trouvent déjà dans le corps.

Pour les personnes acidifiés l’arrêt des produits acidifiant me parait primordial, introduire des fruits et légumes crus ou en cuisson douce comme la vapeur douce (selon la capacité de la personne , en faisant attention a certaines combinaisons alimentaire , pour les fruits dans les premiers temps consommer des fruits doux ou semi acide et par la suite ajouté les fruits acides à petite doses en fonction de votre ressentie  et de votre vitalité, il me semble que les jus de légumes plus particulièrement les jus vert sont à inclure tous les jours car généralement l'apport de minéraux par les repas ne suffissent pas en cas d'acidose, le plasma de quinton sera aussi d'une aide précieuse en complément .

Pour les personnes qui ne supporte pas les fruits acide comme les agrumes, cela vient du fait que vous êtes déjà en excès d'acide, ou de vitalité insuffisante (voir l'article sur la consommation de fruits et acidité)  il va falloir alcalinisé le terrain avant de pouvoir en consommer .et cela peut prendre un certain temps et qui sera différent chez chacun de nous . Ne pas oublier les autres facteurs d’acidification en dehors de l'alimentation qui sont tout aussi important et ne sont pas des options, manger lentement et au calme, s’oxygéner régulièrement, éviter la prise de médicaments, pratiquer un activité sportive douce et harmonieuse avec votre corps et esprit.

Je récapitule avant tout changement de mode alimentaire , on doit s'assurer du bon fonctionnement du système nerveux, des émonctoires, d'un équilibre acide basique correct, à partir de là tous les retour à la pleine santé sont possibles, négliger un de ces facteurs aura pour conséquence un retour à la santé impossible et voir même un état de santé qui empire. Cela sous entend que vous devais être capable d'évaluer votre état de santé avant entreprendre quelques changement alimentaires et il vaut mieux se sous estimer dans ce cas là, que de se surestimer et rater des étapes capitales.

Voilà j 'espères que cet article et clair et qu'il donnera une explication suffisante sur l'équilibre acido basique et qu'il vous permettra de ne pas mettre la charrue avant les bœufs, et d’effectuer une transition alimentaire joyeuse et agréable.

 

Jean Claude Dosseto Naturopathe Nutritionniste
Phytothérapie/Micro-Nutrition/ Hormono-Nutrition /
Oncologie intégrative
Consultation au cabinet ou à distance
294 Bis Rue Paradis 13008 Marseille
Tel 0641231014

Prise de rendez-vous en ligne : https://www.therapeutes.com/…/jean-claude-dos…/prenez-un-rdv

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :