Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par jean claude Dosseto/Naturopathe Nutritionniste

Bonjour les Ami(es), je rédige ce petit article car il me semble important d'apporter ces précisions et ces éléments dans la consommation de fruits et leurs pouvoir acidifiant ou non acidifiant, car on peut lire certains récits de personnes qui se seraient acidifier en consommant des fruits, le caractère acidifiant ou non des fruits étant une question très débattue, il me semble utile d'apporter certains éléments dont personne ne parlent, et qui me semble très important voir indispensable.

L'homme nous le savons est un omnivore, les fruits sont très bien adaptés et fort bénéfiques à notre santé, ils nous apportent des complexes vitaminiques, des oligo-éléments, des minéraux, des enzymes, des sucres simples et aussi quelques protéines.


Cependant et paradoxalement cet aliment plus qu'indispensable à l'homme demande plus d'attention quant à sa consommation comparé aux légumes, je m'explique : en effet il y a des facteurs à prendre en compte pour que les fruits soient profitables et apportent des nutriments et de la vitalité.


Ces 3 facteurs sont :

1) la vitalité de la personne (sur vital, vital, sous vital)

 

Selon la naturopathie, le corps ne se résume pas qu’à un ensemble de réactions bio-chimiques, il y a aussi une énergie qui anime la matière. Il s’agit de la même énergie que l’on appele “Chi” en médecine chinoise, “Ki” au Japon et “Prana” en Inde.
Un des objectifs du naturopathe est d’évaluer cette énergie vitale chez la personne qui le consulte, lorsqu’il y a peu d’énergie on parle alors de sous vital et lorsqu’il y a abondance d’énergie (de plus en plus rare de nos jours) on parle de sur vital.
 
Un sur-vital est généralement dynamique, vif, a la peau chaude, transpire facilement, s’endort rapidement et se réveille en forme. C’est un organisme avec une bonne circulation et de bonnes éliminations, avec une grande capacité d’adaptation, supporte les températures extrêmes le chaud comme le froid.
 
Un vital est entre le sur vital et le sous vital, sa capacité d'adaptation ne permet pas de supporter les extrêmes de températures, du moins pas longtemps, circulation et éliminations moyenne, un sommeil irrégulier et de moindre qualité, avec de l'énergie mais sans plus.
 
Le sous-vital est généralement plus atone, plus mou, frileux, les extrémités souvent froides, transpire peu, a du mal à s’endormir et le matin à besoin de temps pour se lever. C’est un organisme souvent acidifié avec de nombreuses toxines et un manque d’éliminations.(l'hiver vous la trouverez devant la cheminée ou le chauffage)
Attention, parfois des personnes très actives et énergiques peuvent également être en sous-vitalité (bien souvent elles sont sur leurs réserves et utilisent des excitants comme le café ou le sucre).
 
Au delà de cette classification, le naturopathe peut également estimer l’énergie nerveuse et glandulaire ainsi que le tempérament de la personne.

2) le climat et la saison.

3) l'heure de la consommation.

Facteur 1, la vitalité de la personne.
Selon la vitalité et selon la quantité absorbée, les acides des fruits subissent dans l'organisme deux actions différentes :

a) Vitalité suffisante  ( vital et sur vital) de la personne selon aussi la quantité absorbée, il y aura transformation des acides des fruits en dioxyde de carbone et en eau, les fruits libérant leurs minéraux, oligo-éléments, vitamines, arômes, enzymes, sucres simples et autres nutriments, il y a vitalisation de l'organisme par les fruits.

b) Vitalité insuffisante de la personne ( personne sous vitale, fatigues, et manque d'énergie, acidose tissulaire et déséquilibre acide-base, dysfonction rénale et pulmonaire) et selon la quantité absorbée.


Dans ce cas les acides des fruits ne peuvent être totalement oxydés en gaz carboniques et en eau. L'organisme donnera alors ses minéraux (carbonates de calcium, de magnésium, de sodium, pour neutraliser l'acidité non oxydée des fruits, dans ce cas il y a dévitalisation et déminéralisation de l'organisme par les fruits.

Il faut aussi prendre en compte les catégories de fruits, les fruits doux, semi acides, acides.

Je conseille aux personnes sous vitale une consommation de fruits doux ou semi acides en hiver .

On peut alors dire que les personnes avec une bonne vitalité peuvent consommer largement des fruits des trois catégories, ( sans excès). 


Les personnes avec une vitalité moyenne peuvent consommer de petite quantité de fruits acides ( à prendre en compte, le climat, l'heure de consommation), un peu plus les semi acides, et normalement les fruits doux.

Facteur n°2 Le Climat.

Plus la saison, plus le climat est chaud, plus la consommation de fruits pourra être importante.
L'organisme neutralise bien les acides des fruits par temps chaud et les neutralisent de plus en plus difficilement avec la baisse de la température, d'ailleurs quand il fait extrêmement froid il n'y pas de production de fruits ou très peu, la nature est bien faite, c'est pour cela que les conseils du docteur Robert Morse qui vit en Californie ne s’adaptent pas dans des régions et pays froids.
Dans ce cas les fruits seront revitalisant pour le californien et dévitalisant pour l'esquimau.


Facteur n°3 l heure de la consommation.
Les fruits le matin même pris seul comme le préconise les hygiénistes authentiques qui ne bougent  pas d'un millimètre des écrits Sheltoniens, peuvent détruire insidieusement la santé de certains.
Le matin, le cœur est plus lent, la circulation est automatiquement ralentie, les oxydations cellulaires sont moins intenses, les mécanismes neuro- endocriniens sont intermédiaires entre l'état de veille et l'état de sommeil, tout l'organisme vit, si l'on peut dire au ralenti, une personne sous vitale habitant dans une zone ou la température est basse aura tout intérêt à consommer les fruits vers 17h00 car la capacité d'oxydation sera à son maximum.
On peut prendre en compte aussi les personnes en fatigue chronique qui métaboliseront mieux les acides des fruits aussi vers 17h00.

C'est aussi pour ces raison que le verre du jus de citron  le matin ne convient pas à tout le monde.

Je compléterais cet article avec un complément d’information sur les systèmes de neutralisation des acides que l'on appellent pouvoir tampon, en attendant sachez que les organes qui neutralisent, évacuent hors de l'organisme les acides FAIBLES sont les poumons et les acides FORTS sont les reins. (je détaillerais dans un prochain article)

J’espère avoir répondu et apporté des éléments importants dans la consommation de fruits qui vous permettrons d'adapter votre consommation par rapport à ces trois facteurs et de profiter pleinement de tous les avantages qu'ils apportent sur notre santé.


Faites l'expérience et fiez vous à votre ressenti, et non à des pratiques religieuses. 

Qu’est ce qu’un fruit doux ? 
(Environ 4 heures de digestion) bananes, fruits secs (sauf abricot acide), dattes fraîche,prunes, kakis.

Qu’est ce qu’un fruit semi acide ?
(Environ 2 heures de digestion) les figues fraîches, poires, pêches, pommes, raisins, mangues, abricots, baies, cerises, nectarines, clémentines, melons, pastèques, grenades,  papayes, litchis, et tomates

Qu’est ce qu’un fruit acide ? 
(Environ 1 heure de digestion) oranges, mandarines, pommes acides, ananas, fraises, grenades, kiwis, kumquats, caramboles, rhubarbes, citron, pamplemousses, prunelles, griottes, framboises, fruits acides.

Pour les fruits oléagineux : 

acidifiant : noix, noisettes, cacahuètes, noix de pécan, pistache, pépin de courge, graine de tournesol.

semi acide : noix de cajou, sésame, pignon, noix de coco, olive verte

alcalinisant : amande, noix du brésil, olive noire.

Dans les légumes, on peut dire qu'ils sont tous alcalins sauf la tomate, l'aubergine, et préparation au vinaigre comme les cornichons.

 

En résumé, l'hiver mangez des fruits locaux et non des fruits exotiques, le matin quand il fait froid surtout. les pommes sont le plus adaptés en hiver pas de risque de déminéralisation. 

Vous pouvez vous reporter à l'article sur l'acidose respiratoire sur le blog :

acidose respiratoire 

 

Jean Claude Dosseto
Naturopathe / Nutritionniste / phytothérapeute 
Micro-Nutrition/ Hormono-Nutrition
Oncologie intégrative
13008 Marseille
GSM: 0641231014


jeandosseto@gmail.com



 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :