Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par jean claude Dosseto/Naturopathe Nutritionniste

Toutes les maladies commencent-elles dans l’intestin ?

Le diabète et l'obésité sont deux maladies métaboliques caractérisées par une résistance à l'insuline et une inflammation de bas grade, on reconnait aujourd'hui que l'obésité et le diabète de type 2 seraient liés à un état inflammatoire qui trouverait son origine au niveau intestinal.[2]

De nouvelle découverte démontre que l'endotoxémie métabolique perturbe le tonus inflammatoire et déclenche le gain de poids corporel et le diabète.
Les endotoxines sont issues de la membrane de certaines bactéries. Ce sont des toxines libérées par des bactéries Gram négatif. Lorsque la bactérie est détruite, sa membrane libère ses toxines entraînant une réaction de la part de l'organisme notamment .

la modification du microbiote par une alimentation riche en graisse saturé (produits animaux et huiles et graisses industrielles chauffés, en sucres raffinés, et protéines animales entraînent une modification du microbiote par la baisse de bifidobactéries (bonnes bactéries) par l'augmentation de firmicutes (bactéries Gram négatif) inflammatoire.

Il est démontré que les changements dans le microbiote intestinal contrôlent l'endotoxémie métabolique, l'inflammation et les troubles associés par un mécanisme qui pourrait augmenter la perméabilité intestinale. Il serait donc utile de développer des stratégies pour modifier le microbiote intestinal afin de contrôler la perméabilité intestinale, l'endotoxémie métabolique et les troubles associés, plutôt que de prendre des anti-inflammatoire[1]

Personnellement dans ce cas, je préfère travailler avec des prébiotiques plutôt que des probiotiques comme beaucoup le font, car une fois le traitement en probiotique fini, le microbiote pathogène reprend sa place, alors que prendre avec l'alimentation ou/et complémentation des prébiotiques, car ils favorisent le développement d'un bon microbiote et sachant que celui-ci est très personnel, donner des probiotiques c'est comme jouer à la loterie, un chance au tirage, une chance au grattage 

Il existerait une différence entre la flore intestinale d'un sujet mince et celle d'un sujet obèse, une certaine famille de bactéries, les FIRMICUTES, serait présente en plus grande quantité, c'est bactéries auraient le pouvoir d'augmenter l'assimilation des aliments et donc l'extraction des calories, ce qui entraînerait un développement de la masse grasse sans manger plus !! [3]

Les recherches scientifiques:

[1] Les changements dans le microbiote intestinal contrôlent l'inflammation induite par l'endotoxémie métabolique dans l'obésité induite par l'alimentation riche en graisses et le diabète.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18305141

[2] L'endotoxémie métabolique déclenche l'obésité et la résistance à l'insuline.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17456850

[3] Un microbiome intestinal associé à l'obésité avec une capacité accrue de récupération d'énergie.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17183312

Jean Claude Dosseto Naturopathe Nutritionniste
Expert en nutrition et physionutrition
Spécialiste en alimentation vivante 
48, Rue des Chartreux, 1000 BRUXELLES 
Tel: 0494 10 88 26
jeandosseto@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article