Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Naturopathe  Nutritionniste        Jean-Claude DOSSETO Marseille

Naturopathe Nutritionniste Jean-Claude DOSSETO Marseille

Jean-Claude Dosseto Expert en Santé Naturelle et Nutrithérapie, Phytothérapie & Aromathérapie, médecine anti-âge. Consultation sur Marseille au cabinet ou à distance par skype. Prise de rendez vous au 06.41.23.10.14 ou jeandosseto@gmail.com Prise de RVD en ligne https://www.therapeutes.com/naturopathe/marseille/jean-claude-dosseto/prenez-un-rdv


Sport et perte de poids

Publié par jean claude Dosseto/Naturopathe Nutritionniste sur 12 Mai 2018, 11:58am

Catégories : #physiologie, #hygiénisme, #Pathologie, #Les compléments alimentaire, #alimentation vivante

 

Aujourd'hui notre activité physique est en nette diminution, nous avons adopté un mode de vie sédentaire et nous sommes nombreux à rester assis toute la journée, à emprunter les escalators ou ascenseur plutôt que de prendre les escaliers, à utiliser la voiture pour de court déplacement, alors faire des heures de sport est bien sur bénéfique mais ne compensera jamais les effets délétères d'une position assise toute une journée.

Il faut donc bien veiller à distinguer manque de sport et sédentarité.

Il sera plus bénéfique de faire modérément du sport et rester peu assis que faire beaucoup de sport et rester assis le reste du temps.

Il faudrait prendre le temps de se lever et de bouger régulièrement. Celles et ceux qui passent plus de 5 heures par jour en position assise chez soi ou au travail présentent un risque d'insuffisance cardiaque accru de 34% par rapport à ceux qui passent moins de 2 heures assis dans la journée.
Il serait important pour les personnes qui travaillent ou reste assis longtemps de se lever toutes les heures et de marcher quelques minutes .

Il faut donc prendre le temps de se lever et de bouger régulièrement dans la journée c'est indispensable.

Mais attention le sport à lui seul ne fait pas perdre de poids, pour cet effet il faut qu'il soit combiné à une modification alimentaire, cela permettra une perte de poids plus importante que le changement alimentaire seul ou le sport seul.


Notre alimentation nous apporte des nutriments qui vont être consommés par notre corps entre autre grâce à l'activité physique, cependant si ces nutriments plus précisément les glucides sont consommés juste avant une activité physique, ils seront brûlés et non stockés, la nuance est donc de taille dans ce contexte.

L'atout majeur du sport dans la prise en charge du surpoids est la construction et le maintien de la masse musculaire, ce qui permet de brûler plus de calories au repos, car le sport et la construction musculaire va multiplier les mitochondries et de ce fait fabriquer plus d'énergie pour entre autre brûler les calories.

Faire du sport fait bien sur brûler des calories, le glucose à la capacité de rentrer directement dans la cellule pour y être brûlé sans la moindre intervention de l'insuline qui est produite par le pancréas, je le répète l'insuline est aussi une hormone de stockage et aussi pro-inflammatoire, bouger permet donc de mettre notre pancréas au repos et de fabriquer moins d'insuline .

Bien sur le sport à bien d'autre vertus que le maintient ou la perte de poids.


Il prévient de nombreuses maladies comme les cancers notamment du sein, de maladies cardiovasculaire, de l’ostéoporose etc...et améliore la qualité de vie et forcement la santé en général, les bienfaits sont tellement vastes que l'on peut affirmer aujourd'hui qu'une personne en surpoids ou obèse qui pratique une activité physique adapté régulière est en meilleure santé qu'une personne mince et sédentaire.

N'oublions pas que le sport est un outil très efficace contre le stress, permet d'améliorer l'humeur, a des effets anti-dépresseur et permet de mieux réguler les tensions pulsionnelles.

Cela peut aussi sembler paradoxal mais le sport améliore le sentiment de fatigue chez les personnes atteints de fatigues chroniques, tout ça est bien logique lorsque l'on sait que faire du sport permet de multiplier nos mitochondries qui sont nos usines à énergie dans nos cellules.

Mais attention, je ne vous conseille pas de vous lancer dans des programmes trop intensifs qu'il serait difficile à tenir sur le long terme.
Aussi parce que le corps s'habitue à cette dépense et risque de stocker plus facilement par la suite d'un arrêt, la raison est parce que le corps a adapté ses besoins caloriques au niveau d'activité physique et à l’arrêt de cette activité, si la personne continue d'ingérer les mêmes quantités d'aliments, et qu'il y a une réduction de la consommation d'énergie, et réduction de masse musculaire plus diminution donc des mitochondries, donc moins de calories brûlés et de ce fait il y aura un stockage sous forme de gras dans les cellules graisseuse les adipocytes.

Nous avons bien compris que les personnes qui pratiquent une activité physique régulière parviennent plus facilement à maintenir leur nouveau poids que les personnes sédentaire, mais il est faux de croire que plus la durée de l'activité physique que vous pratiquez est longue, plus vous brûlerez du gras.

La façons la plus efficace de brûler du gras est de pratiquer ce que l'on appelle l’entraînement fractionné (interval training). Il s'agit d'alterner des périodes courtes d’efforts avec des périodes de faibles intensité. Ainsi avec ce fractionnement vous brûlerez 2 fois moins de calories mais 9 fois plus de gras en pratiquant 30 minutes en entraînement fractionné qu'en courant 1 heure à un rythme continu.

3 fois plus de graisses brûlées en 2 fois moins de temps

En 2007, une équipe de chercheurs de l'université de New South Wales, en Australie, publie les résultats surprenants d'une étude mettant en avant les bienfaits du fractionné sur la perte de poids (The effects of high-intensity intermittent exercise training on fat loss and fasting insulin levels of young women, E.G. Trapp et al, 2007). 
Déjà connue sous le nom de High Intensity Intermittent Training ou HIIT, cette technique est aujourd'hui très répandue.

L'étude a été menée sur un groupe de 45 femmes en surpoids sur une période de 15 semaines à raison de 3 séances d'exercice par semaine. 
On a demandé à un premier groupe de pratiquer 20 minutes de fractionné par séance comportant 8 secondes de sprint suivies de 12 secondes de récupération passive (pédalage à moindre effort).
Un deuxième groupe effectuait des séances d'endurance de 40 minutes à intensité moyenne. A titre de comparaison, les dépenses énergétiques des deux groupes étaient sensiblement identiques (un peu moins de 200 kcal par séance).

Au final, le premier groupe a perdu 3 fois plus de poids que le deuxième groupe. Par ailleurs, c'est sur les cuisses et les fesses que la graisse a été brûlée et non sur l'ensemble du corps comme cela est habituellement constaté.

Les chercheurs attribuent ces résultats étonnants à la sécrétion de catécholamines, des hormones dont l'adrénaline, la noradrénaline et la dopamine sont les plus connues, responsables de la dégradation des graisses.

Les conclusions de cette étude doivent cependant être prises avec précaution. Les chercheurs mettent en effet en garde sur le fait que le fractionné a pu affecter l'appétit et diminuer l'attirance pour les aliments riches en calories. On retiendra que le fractionné a un effet positif sur l'élimination des graisses en favorisant le métabolisme pendant et après l'effort.


Une pause entre les exercices favorise la consommation de graisses.

 

Autre conseils très important la pratique d'une activité physique devrait se faire idéalement le matin vers 7 heure le matin, cela permet de mieux faire redescendre le cortisol en fin de journée et donc de mieux faire monter la mélatonine hormone du sommeil, pratiquer une activité physique en fin de journée augmentera la température du corps, favorise la sécrétion d’adrénaline qui entrave un endormissement rapide et une bonne qualité de sommeil. 


Toute fois, attention d'avoir un repas pauvre en protéines surtout animale qui rentrerait en concurrence avec la sérotonine.

 

La sérotonine est le précurseur de la mélatonine, l'hormone du sommeil, les régimes actuels, trop riches en protéines, ont pour effet de réduire la concentration cérébrale de tryptophane et, par voie de conséquence, celle de la sérotonine ( une fois absorbé, une partie du tryptophane qui est une acide aminé, va franchir la barrière hémato-encéphalique et se transformer dans le cerveau en sérotonine), ce paradoxe s'explique par le fait que la quantité de tryptophane disponible pour le cerveau dépend bien sur des apports en tryptophane, mais aussi du rapport entre la quantité de tryptophane et la qualité d'autres acides aminés neutres.

 

De nombreux acides aminés neutres utilisent le meme transporteur que celui du tryptophane pour traverser la barrière hémato-encéphalique, le tryptophane entre donc en compétition avec ces acides aminés neutres, plus les acides aminés neutres sont présent moins le tryptophane pourra passer et former de la sérotonine.

Par contre un repas riche en glucides augmente le ratio tryptophane/acides aminés neutres, l'insuline facilite l'entrée des acides aminés branchés et neutres dans le muscle, ce qui réduit la compétition de transport pour le tryptophane au niveau hémato-encéphalique.

Je souligne au passage que le manque de tryptophane est très souvent lié à un déséquilibre bactérien et fongique intestinal de fait de sa dégradation (muqueuse intestinale).

 

En résumer : 
Je prend les escaliers et pas l'ascenseur.
J 'utilise plus mes jambes que ma voiture.
Je me lève de ma chaise toutes les heures.
Je choisie des loisirs actifs, comme le jardinage, la marche en foret.
Je bouge et marche régulièrement dans la journée
je pratique un sport ou une activité physique adapté régulièrement (150 mn par semaine) le matin si possible.


Je ne consomme pas de repas le soir riche en protéines.

 

Jean Claude Dosseto Naturopathe Nutritionniste
Expert en nutrition et Micro-nutrition

Phytothérapie &  Aromathérapie

Hormono-nutrition

Oncologie Intégrative
Spécialiste en alimentation vivante

294 Bis Rue Paradis 13008 Marseille
Tel 06.41.23.10.14
jeandosseto@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents