Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par jean claude Dosseto/Naturopathe Nutritionniste

Les cellules du foie se nomment les hépatocytes. 
Ce sont les plus nombreuses, 80 %, organisées en travées autour de petits vaisseaux très perméables nommés « capillaires entrecroisés ». Les uns qui entrent dans le foie, les autres qui sortent du foie. 


Cette perméabilité permet aux hépatocytes de recevoir les matériaux nécessaires à la fabrication de molécules dont nous avons tant besoin, et de les libérer dans la grande circulation sanguine pour que le cœur les diffuse partout de la tête aux pieds.

 

Ce que le foie fabrique et diffuse:
Voilà en quoi consiste son rôle principal : c'est une véritable usine métabolique capable de fabriquer le meilleur.µ


D’abord il fabrique la bile, jusqu’à 1 litre par jour. 
Ce sont les hépatocytes qui la produisent, la déversant dans les canalicules biliaires.

La bile a 4 fonctions essentielles :
1. L’excrétion de cholestérol en trop, de phospholipides et de sels biliaires.
2. L’absorption des graisses dans l’intestin après qu’elles aient été réduites à leur plus simple expression, en acides gras, par le liquide pancréatique.
3. Le transport d’immunoglobulines A1 (IgA) qui protègent l’intérieur de l’intestin des bactéries et toxines alimentaires.
4. L’excrétion de médicaments et de métaux lourds et xénobiotiques transformés par les hépatocytes.

 

À partir des acides aminés, des acides gras, des minéraux et oligo-éléments, le foie fabrique des protéines, pour notre immunité et aussi pour ne pas perdre l’eau dont nous avons besoin pour garder et réguler votre pression artérielle.


En effet, quand vous n’avez pas assez de protéines, en particulier d’albumine, l’eau s’évade des vaisseaux pour former des œdèmes (eau sous la peau).

Le foie fabrique et aide au transport de nombreuses hormones, ou de pré-hormones que nos glandes transforment en hormones, grâce à nos glandes surrénales, nos ovaires, nos testicules, notre thyroïde…

L énergie du foie, c’est les glucides ou hydrates de carbone. Évidemment, les gluicdes sont envoyé par la veine porte venant des aliments. Si il en reçoit trop peu, il prends dans ses réserves de glucose qui sont sous forme de glycogène, lequel réunit plusieurs molécules de sucre. Ainsi le total en glycogène du foie contient jusqu’à 30 000 unités de glucose en réserve. Au-delà il les transforme en graisse. Si 1 g de glucose correspond à 4 calories, pour faire 1 g de graisse, il faut au moins 2 g de glucose, ou un peu moins de 1 g de glucose ajouté à 1 g d’alcool qui correspond à 7 calories.

 

Ainsi je peux stocker 48 heures de réserves en glycogène. Pas de problème donc si vous ne consommez pas de sucre pendant deux jours, votre corps puise sur ses réserves. Au delà, il est capable de capter l’énergie d’acides aminés spéciaux nommés « glucoformateurs », car ils se transforment en sucres. Ces acides aminés proviennent des protéines des muscles.
il peut aussi capter les graisses, soit pour les accumuler dans ses cellules, soit pour les transformer en ce que l’on appelle « corps cétoniques » qui deviennent alors une nouvelle énergie quand il n’y a plus de sucres. Cette énergie sera captée par les cellules nerveuses en priorité.

Ainsi il fabrique, en plus de la bile et du glycogène :

L’albumine, qui est la protéine quantitativement la plus importante des protéines plasmatiques. Son rôle est de permettre à une certaine quantité de liquide de rester dans le secteur vasculaire pour maintenir une pression artérielle suffisante. Elle est également transporteur de substances dites liposolubles. Quand l’albumine manque, l’eau sort des vaisseaux et participe à la formation des œdèmes des membres inférieurs, ou du liquide dit d’ascite dans le ventre.

Elle transporte les hormones thyroïdiennes, des acides gras libres, des hormones liposolubles, de la bilirubine, des minéraux essentiels comme le calcium.

N’oubliez pas que l’albumine transporte aussi médicaments et drogues, qui est une cause d’intoxiquation supplémentaire (antibiotiques, de calmants inutiles auxquels vous devenez dépendants tels les somnifères, anxiolytiques, antidépresseurs, les hormones apportées par les différentes pilules ou le traitement hormonal de la ménopause (THM).

 

Les consommations excessives de pilules de plus en plus tôt chez les jeunes filles, et de plus en plus tard autour de la ménopause sont les grandes responsables de l’épidémie des cancers du sein. Un fléau social qui n’est pas près de disparaître vu la puissance publicitaire des laboratoires fabricants d’hormones consommées en excès et d'anti hormones quand le cancer vous atteint.

 

Le foie, reçoit beaucoup d'hormones en excès et ne peux pas tout évacuer. De ce fait on devient souvent malade, mais peu de femmes le savent.

 

Les femmes sont fortement trompées par les laboratoires pharmaceutiques, avec tous ces traitements prétendument du bien-être. Ils vous font croire qu’il n’y a pas d’autres solutions pour supporter les méfaits de la civilisation : le stress, les différentes pollutions, les contraceptions chimiques ou THM qui vous transforment en « femmes aux hormones ».

Les protéines de coagulation : 
Le foie synthétise donc surtout des protéines procoagulantes (prothrombine, proaccélérine, proconvertine et des facteurs antihémophiliques). Dans les insuffisances hépatiques on observe un déficit en coagulation (cirrhose par exemple), le saignement est facile et donc difficile à arrêter.

La transferrine transporte le fer dans le sang et la ferritine la stocke dans le foie, réglant ainsi l’absorption digestive du fer.
La céruloplasmine transporte le cuivre.

Les protéines de l’inflammation, d’abord la CRP ou (C-Reactive Protein), toujours augmentée dans des situations d’infection ou d’inflammation, et secondairement l’orosomucoïde qui est une glycoprotéine dont le taux augmente plus tard en cas d’inflammation.

L’hatoglobine, glycoprotéine qui peut se lier à l’hémoglobine, est fabriquée tardivement en cas d’inflammation.


La macroglobuline est une protéine spéciale qui traduit une atteinte rénale lorsqu’on la retrouve dans les urines.
La transcobalamine, protéine qui assure le transport de la vitamine B12.

Le foie est également capable de fabriquer des triglycérides à partir de 3 acides gras, mais aussi des lipoprotéines qui jouent le rôle de transporteurs.
Il fabrique aussi du cholestérol, 70 % du total en plus de celui nos aliments (30 %), souvent en excès avec trop de produits animaux (surtout produits laitiers, viandes rouges et charcuteries).

Le cholestérol est le noyau central de la formule chimique indispensable pour que nos glandes surrénales fabriquent les hormones du stress (corticoïdes), la peau grâce au soleil synthétisant la vitamine D (cholécalciférol), les testicules la testostérone, les ovaires (et un peu les surrénales, surtout à la ménopause) œstrogènes et progestérone.

Le foie le dégrade si vous en envez trop en le transformant en acides biliaires et en l’éliminant dans la bile.

Sachez aussi que les labos qui vous poussent à consommer durant de longues années les hormones de la contraception ou de la ménopause, vous cachent qu’ils font monter votre taux de cholestérol au dessus des normes : d’où les larges prescriptions des statines responsables de tant de complications, et que le foie n'est pas capable de nous les éviter.

Il fabrique enfin de nombreux facteurs de croissance qui participent à la croissance tissulaire, au renouvellement des cellules et à la transformation des cellules souches en cellules différenciées telles qu’hépatocytes ou cellules du système immunitaire selon les besoins.

Ce que le foie stocke 
Il peut aussi mettre en réserve, en plus des sucres ou des graisses, les vitamines liposolubles (A, D, K et E).
Il peut garder 2 jours de réserve en sucres sous forme de glycogène, capable de stocker de la vitamine A, de la vitamine E ou même un peu de vitamine D.
Mais attention, ne vous gavez pas de vitamine A ou de vitamine E ou D, ses capacités de stockage ne sont pas illimitées.

Quand il y a trop de vitamine A, on peut développer une « péliose hépatique » qui fatigue fort tout l’organisme.

Dans l'encrassement de l'organisme par des substances indésirables il y a l'intoxination c'est l'accumulation de toxine propre au fonctionnemnt du corps (toxines issus du métabolisme général, débris de cellules, déchets métabolique hormonal, vitamines..et dégradation des substances alimentaires) et l'intoxication qui est different car se sont des substances toxiques extrernes qui prénétrent dans notre corps( pesticides, médicaments, cosmétiques, vetements, matériaux de construction, polluant de l'eau, de l'air, des aliments etc...).

A savoir que l'air de nos intérieur est plus pollué qu'à l'extérieur, hors nous passons plus de 80% à l'intérieur.

Dans le principe de la détox la membrane cellulaire constitue une barrière efficace de protection des molécules toxiques et des xénobiotiques hydrosoluble (soluble dans l'eau), à l'inverse, les molécule hydrophobes ayant la faculté de franchir facilement la membrane de nos cellules peuvent s'accumuler à l'intérieur de celle-ci (cellule) et atteindre un important de toxicité.

Notre organisme a développer des systèmes limitant l'accumulation de ces composés toxiques.

Il s'agit de transporteurs membranaires permettant une sortie rapide des molécules indésirables et développer des systèmes de conversion chimique en molécules plus hydrophile (métabolisation) dont leurs élimination est facilitée par les fluides corporels (bile et urines), mais on peut aussi ajouter à la détoxification, la régénération cellulaire ( biogenèse et autophagie).

Les toxines sont le plus souvent hydrophobes et vont s'accumuler essentiellement dans les graisses du cerveau et du foie et pour conséquences l'apparition de maladie dites de civilisation : maladies neuro-dégénérative, maladies auto-immunes, maladie du foie, maladies cardio-vasculaires.

Voici quelques symptômes qui peuvent évoquer une surcharge toxinique :
Troubles digestifs – constipation et diarhé
Mauvaise haleine
Céphalées fréquentes
Myalgies- arthralgies
Fatigue chronique,- vertiges, migraines
Insomnie, dépression
Eczéma, psoriasis, acné
Dermatose en général 
Problèmes ORL et pulmonaires chroniques

On retrouve également des signes plus spécifiques comme l'hypersensibilité à la caféine, ou à l'alcool, au solvants chimiques, aux parfums.

Le drainage ou la détox sont des moyens efficace pour nettoyer notre organisme.

Le drainage consiste à stimuler le travail de filtration du sang et d’élimination des toxines par les différents émonctoires dont nous disposons dans notre corps.

 

Jean Claude Dosseto Naturopathe Nutritionniste 

Phytothérapeute, Aromathérapeute, Nutrithérapie

Spécialiste en alimentation vivante.

294 Bis Rue Paradis 13008 Marseille

0641231014 & jeandosseto@gmail.com

Consultation possible à distance via skype ou téléphone 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article