Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par jean claude Dosseto/Naturopathe Nutritionniste

Une étude datant de 1980 publiée dans le magazine renommé Nature rapportait que des quantités significatives de bactéries produisant de la vitamine B12 vivraient dans l’intestin grêle (études scientifiques(1).


Il est possible qu’il en soit de même pour la bouche et le pharynx. Cela pourrait expliquer pourquoi d’après des études cliniques, 10 à 40% des individus suivant un régime végétalien ne souffrent pas de carence de vitamine B12 bien que leur régime ne contienne pas de vitamine B12 (étude scientifique(2).

 

Les personnes qui n'ont pas de trouble de santé et une bonne flore intestinale produisent leurs B12, mais comme les personnes sans problèmes de santé sont rares beaucoup souffres de carence en B12, et cela n'est pas une question de végétalisme et de consommation de produits animaux, si nous sommes obligé de l'apporter par l'alimentation et notamment animale cela souligne un déséquilibre de la flore bactérienne et non une alimentation déséquilibrée de surcroît végétale qui n'apporte pas de B12, le fait que de nos jours que les apports en vitamine B12 soient aussi difficiles à obtenir provient en partie de différents facteurs santé:

 

1. les bactéries productrices de B12 nécessitent un milieu soit basique, neutre ou alors très légèrement acide. Le régime alimentaire des pays industrialisés se compose aujourd’hui principalement d’aliments cuits et acidifiants, ce qui trouble l’équilibre micro-biologique de notre appareil digestif.

 

2. De nombreux individus souffrent de prolifération bactérienne dans les intestins. D’une part cela inhibe la production de micro-organismes désirés (probiotiques) et d’autre part, il a été démontré que cela contribue à la production massive d’analogues (vitamine B12 inactive), entraînant ainsi une inhibition de l’assimilation de la vitamine B12 active (étude scientifique(5).

 

3. La standardisation alimentaire et les contraintes sanitaires extrêmes en résultant ont conduit à une diminution drastique des contaminations bactériennes sur les fruits et légumes. Les animaux et les hommes vivaient avant l’ère de l’industrialisation sur des terres riches en plantes et baies abritant des nombreux micro-organismes. Ce n’est plus le cas aujourd’hui dans bien de pays développés.

 

4. Afin de produire de la vitamine B12, les bactéries nécessitent la présence d’oligoélément Cobalt. Malheureusement, le niveau de cobalt dans l’humus est en décroissance régulière depuis des années. Du fait de ces différents facteurs, il est vraisemblable que la plupart des personnes ne soient plus en mesure de produire de la vitamine B12 par le biais de leur organisme.

 

 

Pour ce qui est des supplémentation Il est difficile d’estimer avec exactitude les besoins de manière générale, car il s’agit vraiment d’une question qui peut être répondue qu’au cas par cas. Cela dépend d’un grand nombre d’éléments et de choix de vie. En effet l’assimilation de la vitamine B12 dépend de mécanismes complexes.

Cependant pour simplifier, on peut les réduire à deux facteurs:

La santé en général (intestin et estomac)
Le niveau de stress.

 

 

Mon conseils pour ne pas avoir besoin de supplémentation

Un style de vie sain comprenant des mesures de protection de la flore intestinale par l'apport de prébiotiques (fibres alimentaire), une alimentation riche en micro-nutriments (vitamines, minéraux et oligo-éléments) avec un PH basique, ce que l'on retrouve dans les fruits et légumes crus, et une santé très solide en général sont les conditions préalables pour se dispenser de suppléments de vitamine B12 .

 

 

Les études scientifiques :

(1) M. J. Albert, V. I. Mathan & S. J. Baker. Vitamin B12 synthesis by human small intestinal bacteria. Nature 283, 781-782 (21 February 1980). doi:10.1038/283781a0.

( 2) Contribution Of The Microflora Of The Small Intestine To The Vitamin B12 Nutriture Of Man. Nutrition Reviews, 38: 274–275. doi: 10.1111/j.1753-4887.1980.tb05958.x

( 5) LAWRENCE J. BRANDT, LESLIE H. BERNSTEIN, WAGLE ABDUL; Production of Vitamin B12 Analogues in Patients with Small-Bowel Bacterial Overgrowth. Annals of Internal Medicine. 1977 Nov;87(5):546-551.

 

 

 

Jean Claude Dosseto
Naturopathe / Nutritionniste / phytothérapeute 
Micro-Nutrition/ Hormono-Nutrition
Oncologie intégrative
13008 Marseille
GSM: 0641231014


jeandosseto@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article